Whale swallows diver during survey….Then spits him out alive.

Afrique du Sud : une baleine avale un plongeur avant de le recracher vivant

Le plongeur s’en est sorti indemne, tout comme la baleine.

Un plongeur a été avalé par une baleine avant d\'être recraché vivant, en Afrique du Sud, en février 2019.
Un plongeur a été avalé par une baleine avant d’être recraché vivant, en Afrique du Sud, en février 2019. (BARCROFT ANIMALS / YOUTUBE)

Il n’est pas resté comme Jonas trois jours et trois nuits dans le ventre d’une baleine, mais Rainer Schimpf a pu avoir un avant-goût du mythe biblique. Cet homme de 51 ans était en Afrique du Sud avec son équipe, en février, afin de documenter le comportement des sardines, lorsque les choses ont pris une drôle de tournure.

“J’essayais de prendre en photo un requin qui allait rentrer dans le banc de sardines quand tout à coup, tout est devenu noir. J’ai ressenti une pression et j’ai tout de suite su qu’une baleine m’avait attrapé, a-t-il raconté à la chaîne Barcroft TV, le 7 mars. Je sentais la pression sur ma hanche mais ce n’était pas le moment de paniquer, je devais utiliser mon instinct.”

Rainer Schimpf a eu le bon réflexe : “J’ai retenu ma respiration parce que je pensais que la baleine allait plonger et me relâcher dans les profondeurs de l’océan, il faisait nuit noire à l’intérieur.” Ce plongeur expérimenté a également tout de suite compris que c’était un accident, les baleines ne tuant pas les humains. Quelques instants plus tard, la baleine l’a recraché, ne lui causant aucune blessure. “C’était une expérience intéressante mais que je ne voudrais vraiment pas revivre”, a-t-il conclu.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

World Wide Web 30 year anniversary

The World Wide Web (WWW) is combination of all resources and users on the Internet that are using the Hypertext Transfer Protocol (HTTP). A broader definition comes from the World Wide Web Consortium (W3C): “The World Wide Web is the universe of network-accessible information, an embodiment of human knowledge.”

Image result for World Wide Web

“Personne n’a compris quoi que ce soit” : comment Tim Berners-Lee a créé le web il y a 30 ans

On s’en sert pour s’informer, faire du shopping, discuter sur les réseaux sociaux… Difficile d’imaginer aujourd’hui notre quotidien sans le web. Pourtant cette innovation, qui a changé la face du monde, ne coulait pas de source.

Le Britannique Tim Berners-Lee pose au Cern le 11 juillet 1994.
Le Britannique Tim Berners-Lee pose au Cern le 11 juillet 1994. (CERN)

“Il m’arrivait d’avoir 50 comptes ouverts sur différents logiciels et sur différents ordinateurs pour échanger des données avec des collègues.” L’ingénieur français François Flückiger, qui a fait sa carrière au Centre européen pour la recherche nucléaire (Cern), a encore des sueurs quand il se souvient des difficultés à partager des informations avant la création du web, qui fête ses 30 ans mardi 12 mars.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Traffic build-up for end of winter holidays in France.

Retours de vacances : la journée classée rouge dans une partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Red alert for traffic in Auvergne-Rhône-Alpes this weekend.

Ce week-end est le dernier des vacances scolaires d’hiver, où une grande partie des déplacements se concentrent à proximité des stations de ski. The end of the winter school holidays brings traffic jams leaving the ski-stations.

Des vacanciers pris par les bouchons sur l\'autoroute A43, entre Chambery et Albertville (Savoie), lors d\'un précédent week-end de vacances d\'hiver, le 24 février 2018.
Des vacanciers pris par les bouchons sur l’autoroute A43, entre Chambery et Albertville (Savoie), lors d’un précédent week-end de vacances d’hiver, le 24 février 2018. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Cette fois, les vacances sont vraiment finies. Les élèves de la zone C, la dernière encore en congés, reprennent les cours lundi 11 mars. Et qui dit retours de vacances dit aussi bouchons : Bison Futé a classé la journée de samedi 9 mars rouge dans le sens des retours dans sept départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans le sens des départs, la journée est classée jaune dans ces mêmes départements. Dimanche, toute la France est classée verte par Bison Futé.

Les sept départements concernés sont la Haute-Savoie, la Savoie, l’Isère, l’Ain, le Rhône, la Drome et l’Ardèche, tous proches des stations de sports d’hiver d’où rentreront une bonne partie des vacanciers.

“Samedi 9 mars, sur les axes de la région Auvergne-Rhône-Alpes (A43, A40, N90) le trafic sera dense en direction et au retour des stations de ski. (…) Quittez les stations de sports d’hiver des Alpes avant 8 heures ou après 18 heures”, prévient Bison Futé.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Return to Killybegs

La BD de la semaine : “Retour à Killybegs”, un roman formidable, et maintenant un album remarquable. Book choice of the week, a great novel, and now a brilliant album.

Réussir une adaptation, c’est bien. Réussir deux adaptations de deux livres du même auteur qui traitent du même sujet sans se répéter, que ce soit du point de vue de la narration, c’est un tour de force. C’est ce que vient de réussir Pierre Alary, qui signe Retour à Killybegs, le côté face de l’histoire développée dans Mon traître, tous deux adaptés des (formidables) romans de l’écrivain français Sorj Chalandon.

An initial successful adaptation. Now success with two books on the same subject without repetition, from the point of view of narration is a tour de force. This success comes from Pierre Alary, who has adapted Retour á Killibegs and now in a further emerging historical  context Mon Traite, two excellent novels by French writer Sorj Chalandon. 

Ça parle de quoi ?

Tyrone Meehan est revenu. Sur sa chaise, dans son pub, dans son village de Killybegs. “J’avais décidé. Chaque soir, je passerais porte du Mullins. Boire la bière de mon père, occuper sa table, adossé au mur ocre, entre les fléchettes et les toilettes. Ma femme m’a supplié : ‘quelqu’un va te reconnaître, reste au cottage. (…) Ils viendront.’ Bien sûr, ils viendront.” Ce chef de l’IRA, héros de la lutte pour l’indépendance, a bluffé tout son monde en collaborant avec l’ennemi pendant des décennies. Et histoire de mieux diviser l’adversaire pendant le processus de paix qui s’amorce, les Britanniques l’ont balancé. Gratuitement. Précieux en temps de guerre, Tyrone Meehan n’était plus très utile au moment de conclure la paix. C’est ce cheminement d’un demi-siècle, fait de choix et de contraintes, qu’il rumine sur sa table de pub. En attendant que ses anciens amis viennent le chercher pour une petite explication.

Tyrone Meehan is back. In a seat in his bar in the village of Killibegs. ( A fishing village on the North West Atlantic coast of Ireland in the county (region) of Donegal). “I decide, each evening I enter Mullins Bar. Drink a beer to his father, sit at  table, back to the ochre wall, between the darts board and the toilets. My wife had said: “someone is going to meet you, stay in the house. (…). They’ll be coming’. For sure they’ll be coming.” The IRA (Irish Republican Armée)

Pourquoi on adore

Si le premier volume racontait la rencontre entre Tyrone et Antoine, jeune idéaliste désireux d’aider l’IRA à obtenir son indépendance, faute de pouvoir faire de même avec le Vietman ou la Grenade, le second nous replonge dans un siècle de lutte irlandaise avec la famille Meehan. Le lecteur peu au fait de cette guerre à bas bruit découvrira l’horreur des prisons britanniques, la lutte des détenus qui sont restés nus pendant trois ans, en maculant leur cellule de leurs excréments, pour ne prendre que l’anecdote la plus frappante. Un changement de ton qui se sent dans le traitement de Pierre Alary, plus sec, plus sombre, parfois plus lâché.

Le tour de force de l’auteur – qui n’a conservé que la moelle des dialogues du roman – est de rendre ce personnage, assez antipathique dans le tome 1, touchant, sans tomber dans le manichéisme qui consisterait à charger les méchants protestants/Britanniques/geôliers. Le découpage en chapitres brefs, qui est souvent un artifice pour créer un faux suspense et un rythme artificiel, est ici parfaitement adapté pour les allers-retours entre les souvenirs de Tyrone et son douloureux présent.

C’est pour vous si…

… vous aimez les histoires bien racontées, plus compliquées que l’impression qu’on en a au premier coup d’œil, si vous vous intéressez aux tréfonds de l’âme humaine, si le cliché de la “verte Eirin” vous fatigue, si vous aimez les choix de colorisation tranchés (que des cases monochromes, la couleur donnant tout de suite le ton de la séquence), si vous avez lu le roman, si vous n’avez pas lu le roman et si vous aimez vous asseoir à la même table, toujours dans le même bar.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Retour à Killybegs de Pierre Alary, d’après le roman de Sorj Chalandon, éd. Rue de Sèvres, 168 p., 20 euros. L’album s’apprécie évidemment beaucoup mieux si vous avez en tête Mon traître (sorti l’an passé), du même auteur, chez le même éditeur et au même prix.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Homes for swallows in Nice.

Nice : un espace dédié aux hirondelles pour sauver leur habitat. Space dedicated for Swallows to protect their habitat.

Eco-Vallée de Nice : un espace dédié aux hirondelles / © France 3 Côte d'Azur
Eco-Vallée de Nice : un espace dédié aux hirondelles / © France 3 Côte d’Azur. Nice building development includes nesting for swallows.

Alors qu’au cœur de l’écoVallée, 92 logements et commerces sortent de terre, il a fallu raser trois vieilles maisons niçoises et chasser leurs occupants : une colonie d’hirondelles de fenêtres.

In order to build 92 homes and shops it became necessary to demolish three old houses and discommode their nature inhabitants: a colony of nesting swallows. 

Par Véronique Lupo

Emus par le sort de ces hirondelles sans abris, des riverains de l’éco Vallée, ont alerté la ligue de protection des oiseaux qui a, à son tour, alerté le promoteur.
Ce dernier a accepté de construire une tour pour les hirondelles, ce qui se fait de mieux en matière de logements pour nos amis à bec.
Upset by the eviction of the swallows, the neighbours of ECO-Vallée, alerted Birdwatch (France) sic, who in turn contacted the builder. He agreed to build a tower for the swallows, which proved to be the best housing solution for our beaked friends.
Posted in Uncategorized | Leave a comment

Russian Mathematician Olga Ladyzhenskaya commemorated.

Olga Ladyzhenskaya

Olga Ladyzhenskaya
Ladyshenskaya.jpg

Ladyzhenskaya in 1976
Born
Olga Aleksandrovna Ladyzhenskaya

March 7, 1922

Died January 12, 2004 (aged 81)

Nationality SovietRussian
Alma mater Moscow University
Known for Fluid dynamics of the Navier-Stokes equations, Hilbert’s nineteenth problem, partial differential equations
Awards Lomonosov Gold Medal (2002)
Scientific career
Fields Partial differential equations
Institutions Saint Petersburg University
Doctoral advisor Ivan Petrovsky
Sergei Sobolev
Notable students Nina Uralt’seva
Ludwig Faddeev
Vladimir Buslaev

Olga Aleksandrovna Ladyzhenskaya (Russian: Óльга Алекса́ндровна Лады́женская) ; 7 March 1922 – 12 January 2004) was a Russian mathematician. She was known for her work on partial differential equations (especially Hilbert’s nineteenth problem) and fluid dynamics.[1] She provided the first rigorous proofs of the convergence of a finite difference method for the Navier–Stokes equations. She was a student of Ivan Petrovsky[2] and was awarded the Lomonosov Gold Medal in 2002.

Biography

Ladyzhenskaya was born and grew up in the small town of Kologriv, the daughter of a mathematics teacher who is credited with her early inspiration and love of mathematics. In October 1939 her father was arrested by the NKVD and soon killed. She finished high school, but, because her father was an “enemy of the people“, she was not admitted to Leningrad University.

After the death of Joseph Stalin in 1953, Ladyzhenskaya presented her doctoral thesis and was given the degree she had long before earned. She went on to teach at the university in Leningrad and at the Steklov Institute. She continued to teach after the collapse of the Soviet Union and the rapid salary deflation for professors.

Ladyzhenskaya was on the shortlist for potential recipients for the 1958 Fields Medal,[3] ultimately awarded to Klaus Roth and René Thom.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Summer or Winter time?

Consultation sur le changement d’heure : l’heure d’été plébiscitée par les Français, avec une participation record. France participates in EU plebiscite in record numbers.

Cette consultation est sans valeur contraignante, mais son résultat sera transmis aux institutions européennes. This process is non-binding but results will be forwarded to the EU.

Une majorité de Français se dit favorable à un maintien toute l\'année à l\'heure d\'été, selon un communiqué de l\'Assemblée nationale publié le 6 mars 2019. (Photo d\'illustration)
Une majorité de Français se dit favorable à un maintien toute l’année à l’heure d’été, selon un communiqué de l’Assemblée nationale publié le 6 mars 2019. (Photo d’illustration) (JEFF PACHOUD / AFP). The majority of French people who voted favour staying with Summer time all year round. According to a communiqué published by the National Assembly today.

Lancée par la commission des Affaires européennes, cette consultation est sans valeur contraignante, mais son résultat sera transmis aux institutions européennes. La Commission européenne a proposé en septembre 2018 une nouvelle directive qui mettrait fin à ces changements qui impliquent d’avancer sa montre d’une heure en mars et de la reculer d’une heure en octobre et permettrait aux Etats membres de choisir leur fuseau horaire. Ceux-ci doivent maintenant trancher ces questions d’horloge, qui peuvent avoir des conséquences dans des domaines aussi variés que la santé ou les transports.

Launched by the European Commission, this non-binding consultation will however be forwarded to the EU institutions. The EU proposed the new directive in September 2018 which would put an end to changing the hour twice a year, March and October but still allow individual states to set it’s own time zone (fuseau horaire). Health and transport consequences, among others will be taken into consideration in making their decision.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Caffeine origins: Scientist Friedlieb Ferdinand Runge

8 February 2019

Friedlieb Ferdinand Runge, the godfather of caffeine

Friedlieb Ferdinand Runge

Friedlieb Ferdinand Runge’s contributions to chemistry are often overlooked

Friedlieb Ferdinand Runge, who is celebrated in today’s Google doodle, was the discoverer of caffeine and the first person to isolate quinine, but his contribution to chemistry is often overlooked.

He also invented paper chromatography, a method for separating chemicals which is widely used in teaching labs.

Runge was born in Germany in 1794, the son of a pastor and the third of seven children. While working as an apprentice in his uncle’s pharmacy, he got a drop of henbane juice in his eye, and noticed that his pupil dilated. Based on experiments on a cat’s eye, he went on to write a dissertation on the toxic effects of atropine, a chemical found in plants like henbane and deadly nightshade. Atropine blocks receptors for the neurotransmitter acetylcholine which is released by the nervous system to activate muscles.

Runge studied chemistry at the University of Jena, Germany, under J. W. Döbereiner, an adviser to the writer Johann Wolfgang von Goethe. His fellow students called him “Dr Gift” – the German word for poison. Döbereiner arranged for Runge to perform a demonstration of atropine’s ability to make cats’ pupils dilate for Goethe. Goethe was suitably impressed, and at the end of their meeting he presented Runge with a packet of coffee beans, suggesting that their chemical components might be worth investigating. Runge studied the beans, and later that year, he discovered caffeine.

In 1819, while still a student, Runge made another remarkable discovery for which he is seldom credited, isolating quinine from cinchona bark. The discovery of quinine, the first effective antimalarial compound, is usually attributed to Pierre Joseph Pelletier and Joseph Bienaimé Caventou, who reported their work a year later.

At the time, students in Germany had to do their oral doctoral examination in Latin, but Runge only went to elementary school and had not learned any other languages. He got through the exam by blurting out stock phrases such as “practica est multiplex” (practice is varied); “post nubila phoebus” (after the clouds, the sun); and “errare est humanum” (to err is human).

In his later years, Runge, a lifelong bachelor, directed his chemical knowledge towards household problems, such as removing stains, making wines from fruits, canning meats and vegetables, and showing off his culinary skill at dinner parties.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Newly discovered Tounah El-Gebel mummies unveiled in Minya.

EN IMAGES. Une quarantaine de momies de plus de 2 000 ans dévoilées en Egypte.

More than 2,000 years old, 40 mummies unveiled in Egypt.

Ces momies découvertes dans des catacombes du centre du pays ont été dévoilées, samedi, par le ministre égyptien des Antiquités.

These mummies discovered in catacombs in the middle of the country were unveiled by the Egyptian minister of Antiquities.

Elles ont plus de 2 000 ans mais sont “en bon état de conservation”. Dans le centre de l’Egypte, pus de 40 momies datant de la dynastie ptolémaïque (323 à 30 avant J.-C.) ont été dévoilées en grande pompe, samedi 2 février, dans des catacombes du site archéologique de Tounah El-Gebel. Parmi ces momies, “douze sont celles d’enfants, six d’animaux et le reste d’hommes et de femmes adultes”, selon un membre de la mission archéologique ayant débuté en février 2018.

They are more than 2,000 years old but “in a good state of conservation”. Unveiled in great pomp and ceremony, in the centre of Egypt the 40 mummies dating from the Ptolémy dynasty (323 to 30 BC) were in the catacombs of the  Tounah El-Gebel archeological site. Among the mummies “twelve were of children, six animals and the remainder were of adult men and women”, said a member of the archeology team said in February 2018. 

19
Les momies ont été découvertes dans cette nécropole de Tounah El-Gebel, nouvellement mise au jour à Minya, dans le centre de l’Egypte. AMR DALSH / REUTERS. The mummies were discovered in this burial site of Tounah El-Gebel, unveiled recently in Minya, in the middle of Egypt.

29
Pour contempler les momies, il faut emprunter une fine échelle et descendre un tunnel en pierre étroit de neuf mètres. En bas, une vaste pièce donne accès à plusieurs chambres minuscules. AMR DALSH / REUTERS. A ladder was lowered to climb down the tunnel  to reach the mummies. Down there the vast burial site allowed access to many tiny rooms.

39
Les momies brunâtres sont posées à même le sol ou placées dans des cercueils ouverts en argile blanche.  AMR DALSH / REUTERS. The darkened mummies were arranged in line on flat ground and placed in open graves of white clay.

49
Parmi ces momies, douze sont celles d’enfants. AMR DALSH / REUTERS. Among the mummies, twelve were infants.

59
Les momies sont enveloppées de lin ou décorées d’écritures démotiques, une langue égyptienne antique. AMR DALSH / REUTERS. The mummies were wrapped in linen decorated with ancient Egyptian demotique script.

69
Certaines portent encore des fragments de carton coloré, un matériau utilisé pour la fabrication de masques funéraires. MOHAMED EL-SHAHED / AFP Some contained fragments of coloured paper, a material used in the making of funeral masks.

79
Selon le ministère des Antiquités égyptien, il s’agissait d’un tombeau familial appartenant à “la petite bourgeoisie” de l’époque ptolémaïque, du nom de la dernière dynastie pharaonique régnante, d’origine grecque, avant que l’Egypte ne passe sous domination romaine. La reine Cléopâtre en fut la dernière souveraine. MOHAMED EL-SHAHED / AFP. According to the minister of Ancient Egyptian antiquities, the tomb resembled an upper middle-class family of the ptolomy era, that of the last reigning pharoes, who originated in Greece, before the domination of the Roman Empire.  Queen Cleopatra being the last sovereign.

89
Toutes les momies “sont en bon état de conservation”, assure le ministère des Antiquités égyptien. MOHAMED EL-SHAHED / AFP. All the mummies were i n good condition.

99
Des ostracons et des fragments de papyrus ont également été découverts sur place. Ils ont été exposés à la surface de la nécropole de Tounah El-Gebel. MOHAMED EL-SHAHED / AFP . The shapes and fragments of papyrus were also unearthed. They were somewhat close to the surface of the Tounah El-Gebel burial site.
Posted in Uncategorized | Leave a comment

WWII 1940 Armistice tapes.

VIDEO. Après 70 ans de silence, des enregistrements secrets font revivre la signature de l’armistice de 1940

Dans le documentaire “1940, les secrets de l’armistice”, des enregistrements sonores inédits des négociations entre la France et l’Allemagne témoignent de l’inflexibilité des nazis qui malmènent les représentants français. Ces documents oubliés ressurgissent mais leur histoire reste mystérieuse.

Signature de l\'armistice entre la France et l\'Allemagne, le 22 juin 1940 à Compiègne (Oise), en présence d\'Adolf Hitler (assis à gauche) et du général Charles Huntziger (à droite), qui préside la délégation française.
Signature de l’armistice entre la France et l’Allemagne, le 22 juin 1940 à Compiègne (Oise), en présence d’Adolf Hitler (assis à gauche) et du général Charles Huntziger (à droite), qui préside la délégation française. (PHOTOSVINTAGES / AFP)

Mise à jour : Dans un article publié dimanche 3 février, Libération révèle que des extraits de ces enregistrements sonores, présentés comme inédits, ont déjà été diffusés à la radio française en 1980 puis en 1990. “Je n’en savais rien”, assure le réalisateur du documentaire 1940, les secrets de l’armistice, Emmanuel Amara.

“Je tiens à vous dire qu’il y a certaines conditions que nous n’accepterons pas quoi qu’il arrive.” La voix mal assurée du général Charles Huntziger traduit le malaise de la délégation française, ce 22 juin 1940, dans la clairière de Rethondes, à l’heure de signer le document entérinant la défaite de la France tendu par le représentant du Troisième Reich. Un moment d’histoire gravé dans un enregistrement sonore secret, dont le contenu est révélé pour la première fois dans le deuxième volet du documentaire 1940, les secrets de l’armistice, diffusé dimanche 3 février à 22h40 sur France 5.

Des disques longtemps restés cachés dans les recoins de l’histoire et à la trajectoire rocambolesque. Réapparaissant soixante-quinze ans après les faits, grâce à l’homme d’affaires et collectionneur français Bruno Ledoux, qui les a retrouvés en 2015 lors d’une vente aux enchères en Allemagne, ces enregistrements comportent encore bien des mystères.

Huis clos sur écoute

Il existait déjà des images de cet épisode. Les caméras allemandes ont capturé l’effroi des négociateurs français, forcés d’accepter leur défaite dans la clairière de Rethondes, en pleine forêt de Compiègne, le lieu même où l’armistice de la Première Guerre mondiale a été signé, le 11 novembre 1918. Des caméras avaient bien capté l’événement mais, en 1940, elles n’étaient pas en capacité d’enregistrer du son. Pour disposer du plus grand nombre d’archives, Hitler avait fait cacher, avant l’arrivée des Français, des micros dans le wagon autour de la table où allaient se tenir les négociations.

Le chancelier allemand est présent lorsque l’enregistrement est lancé. Sans dire un mot, il assiste à la lecture du préambule, qui attribue avec véhémence la responsabilité des deux guerres mondiales aux Anglais et aux Français. Résonne alors un dramatique “La France est vaincue”. Lorsque les exemplaires des conventions d’armistice sont remis aux Français, Hitler quitte le wagon, toujours en silence. A ce moment, dans les enregistrements, on entend des militaires allemands jouer l’hymne germanique à l’extérieur.

Adolf Hitler, le 22 juin 1940, après la lecture des termes de la reddition de la France à Compiègne (Oise).
Adolf Hitler, le 22 juin 1940, après la lecture des termes de la reddition de la France à Compiègne (Oise). (AP / SIPA / AP)

En face, les membres de la délégation française – les généraux Parisot et Bergeret, le vice-amiral Le Luc, l’ambassadeur Léon Noël et le chef de la délégation, le général Charles Huntziger – sont loin de se douter qu’ils sont enregistrés : “A l’époque, il n’y avait pas de capacité technique, ce sont les premiers enregistrements sur bandes, on ne pouvait pas imaginer que ça puisse se faire”, assure à franceinfo Xavier Aiolfi, expert en souvenirs historiques et militaires du XXe siècle. Ces bandes magnétiques et les enregistreurs viennent tout juste d’être mis au point par une société allemande. Dissimulé dans le bois aux alentours de la clairière, le PC technique écoute attentivement toutes les négociations.

L’armistice est signée le 22 juin à 18h50 par les deux parties. L’administration de Pétain est désormais tenue de “collaborer” pour le maintien de l’ordre, d'”assurer les intérêts de la puissance occupante” et de livrer sur demande les ressortissants allemands réfugiés en France. Plus tard, Hitler fait parvenir une copie de ces enregistrements à Pétain, qui les verse dans ses archives personnelles. A part l’entourage proche du chef du régime de Vichy et celui du dictateur allemand, personne n’a alors connaissance de ces enregistrements. Jusqu’à ce jour.

Contacté par franceinfo juste après avoir pris connaissance de ces documents exceptionnels, l’historien normalien François Delpla, auteur d’Hitler et Pétain, (éditions Lamartine, 2018) analyse l’envoi de cette copie au président du Conseil, comme “une menace voilée” de la part du chancelier allemand qui pourrait s’en servir pour humilier publiquement le régime de Vichy.  L’historien y voit aussi une “pièce fondatrice d’une Europe allemande, avec une France dominée, afin que le chef d’Etat français en soit conscient pour des siècles et des siècles”.

Le mystère des “malles Pétain”

De 1940 à 2015, ces enregistrements ont donc mystérieusement disparu sans laisser de traces. Il y a quatre ans, un collectionneur féru d’histoire, Bruno Ledoux, voit passer lors d’une vente aux enchères en Allemagne de gros disques en aluminium placés dans de grandes boîtes métalliques typiques des années 40. Ces boîtes sont frappées des inscriptions “Présidence du Conseil” et “Administration de la radiodiffusion nationale”.

Intrigué, il achète ces disques pour “quelques milliers d’euros”. “Les disques n’ont qu’une face gravée, raconte-t-il à franceinfo. Et c’est à ce moment-là que je me rends compte, en appelant des amis, que ce sont des disques caractéristiques de 1940.”

J’ai ramené les disques chez moi, je les ai écoutés et là, j’ai entendu les voix… C’est très très impressionnant puisqu’on entend les voix, puisqu’on entend les négociations dans le wagon.Bruno Ledoux, collectionneurà franceinfo

Où ces enregistrements ont-ils été stockés pendant 75 ans ? Et par qui ? Personne ne semble en mesure d’apporter ces réponses aujourd’hui. Plusieurs pistes peuvent être avancées, comme le fait le documentaire 1940, les secrets de l’armistice. Quatre ans après l’armistice, alors que les Alliés libèrent progressivement le territoire français et s’approchent de Paris, les Allemands obligent Pétain à fuir à Sigmaringen en Allemagne. “Les autorités de Vichy savaient qu’elles allaient être enlevées”, selon Xavier Aiolfi. Elles ont alors procédé en amont à un tri dans les archives du maréchal. Réparties dans plusieurs malles, elles ont été confiées à des personnes “sûres”. A part le commandant de la garde personnelle de Pétain, le colonel Barré, et l’ambassadeur de Suisse d’alors, aucun autre destinataire des archives n’a été identifié.

Philippe Pétain et Adolf Hitler, le 24 octobre 1940 à Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher).
Philippe Pétain et Adolf Hitler, le 24 octobre 1940 à Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher). (ANN RONAN PICTURE LIBRARY / ANN RONAN PICTURE LIBRARY / AFP)

La malle dont disposait le colonel Barré a été rapidement retrouvée dans les caves du château de Bellerive-sur-Allier, près de Vichy, par un gendarme. D’après Louis Noguères, magistrat et président de la Haute Cour de la Libération, c’était “une simple caisse, large d’1m30, haute de 40 centimètres” comme il l’explique dans son livre, La Haute Cour de la Libération, paru en 1965. Les documents et dossiers présents dans cette malle ont été utilisés lors du procès de Philippe Pétain. D’après les experts contactés par franceinfo, les enregistrements faisaient “très probablement” partie d’une autre de ces “malles Pétain”, toujours enveloppées d’un épais mystère.

Il a confié ses affaires personnelles avant son départ pour la Suisse à des personnes de confiance, ce sont les fameuses ‘malles Pétain’. Deux ont été retrouvées mais les autres auraient été détruites.Emmanuel Amara, réalisateur du documentaire “1940, les secrets de l’armistice”à franceinfo

Grâce à sa formation d’historien, le réalisateur a tout de suite compris l’importance de ces documents et a souhaité en faire un documentaire en deux volets. Le documentariste explique la tombée dans l’oubli des enregistrements par le fait que “les personnes [qui les ont détenus] ont pu s’imaginer qu’il s’agissait de chants ou de vieux discours dont on a les retranscriptions”.

“Plus qu’un compte-rendu bête et froid”

Ces enregistrements ne révèlent pas de scoop, et ne modifient pas les connaissances déjà établies par les historiens spécialistes de la période. Les mémoires des participants et des comptes-rendus détaillés transmis par les états-majors ont permis de décrire ce moment tragique. Mais le son rend aujourd’hui concret le rapport de force qui règne alors et qui jettera les bases de la collaboration avec le régime de Vichy. Pour Bruno Ledoux, sténographes et dactylographes n’ont pas pu “rendre fidèlement” cette atmosphère : “On connaissait le contenu mais pas la psychologie. Ça peut permettre d’avoir une autre lecture de l’armistice, on voit dans quel état d’esprit il s’est déroulé.”

Le général Charles Huntziger s\'éloignant du wagon où il vient de signer l\'armistice au nom de la France, le 22 juin 1940 à Compiègne (Oise).
Le général Charles Huntziger s’éloignant du wagon où il vient de signer l’armistice au nom de la France, le 22 juin 1940 à Compiègne (Oise). (PATRICK KOVACS / X02757 / AFP)

Les inflexions dans la voix, les hésitations, les silences en disent beaucoup sur les conditions de ces négociations et sur les hommes qui y ont participé : le général Huntziger résiste un temps sur la clause obligeant la France à livrer les réfugiés et les opposants au régime nazi, avant de céder. “On s’aperçoit que ça va très très vite, on le savait déjà mais on en a la confirmation : les Allemands sont très durs dans leur manière d’agir et sont très inflexibles. Il n’y a pas beaucoup d’espace de négociation, on perçoit bien tout ce qui va se passer ensuite en France, explique Xavier Aiolfi à franceinfo. C’est quand même autre chose de l’entendre, que de lire un compte-rendu bête et froid.”

“On a mis un couvercle sur tout ça”

Pour accentuer cet effet “réaliste”, les bandes-sons ont été mises en images dans le documentaire : des comédiens jouent le rôle des négociateurs installés dans un wagon reconstitué. Cette mise en scène permet de comprendre que le moment de la signature est un point de bascule vers “la mise en place du système nazi et de la collaboration qui va suivre” selon le réalisateur. Ça nous fait plonger dans l’histoire et c’est tristement formidable.”

Voulant protéger le secret autour de sa découverte, le collectionneur s’est tourné vers une société spécialisée dans la conservation de ce type de documents. Pour en préserver la qualité sonore, les enregistrements n’ont été lus qu’une seule fois avant d’être sauvegardés sur bandes. Et, après avoir disparu pendant 75 ans, ils seront bientôt libres d’accès. Une fois le documentaire diffusé, le collectionneur Bruno Ledoux envisage de les offrir au gouvernement français afin qu’ils soient versés aux archives nationales.

La quête de Bruno Ledoux, passionné d’histoire, n’est pas finie pour autant. En 2013, il a acquis les archives personnelles d’Hitler laissées dans son bunker à Berlin et découvertes par des officiers français. Quatre ans plus tard, ces archives ont fait, elles aussi, l’objet d’un documentaire : Les derniers secrets d’Hitler, déjà réalisé par Emmanuel Amara et diffusé sur France 5 en 2017. Aujourd’hui, Bruno Ledoux  espère faire d’autres découvertes : “Après la guerre, cette période était tellement noire que tout était enfermé dans l’abîme, on a mis un couvercle sur tout ça. De temps en temps maintenant, on peut tomber sur des documents extraordinaires comme ces enregistrements.”

Posted in Uncategorized | Leave a comment