Bataclan: Trump uses Paris attack to defend gun laws in USA.

“Va te faire f…” : des rescapés du Bataclan répondent à Donald Trump.

“Go and f*** off”: a Bataclan survivor responds to Trump.

Le président des Etats-Unis a de nouveau utilisé les attentats de Paris, vendredi 4 mai à Dallas, pour justifier sa politique sur les armes à feu : il reste opposé à une régulation plus restrictive du port d’armes dans son pays.

The USA president has again referenced the Paris attacks, on Friday 4 May in Dallas, to justify his political stance on guns: he remains opposed to more restrictive regulations on the carrying of guns in the USA.

Emmanuel Domenach, rescapé du Bataclan et ancien vice-président de l\'association 13 Onze 15 : fraternité et vérité, lors d\'une conférence de presse à Paris, le 10 novembre 2016.
Emmanuel Domenach, rescapé du Bataclan et ancien vice-président de l’association 13 Onze 15 : fraternité et vérité, lors d’une conférence de presse à Paris, le 10 novembre 2016. (JACQUES DEMARTHON / AFP). Survivor and former vice-president of the support group 13 Onze 15, fraternity and truth at a press conference in Paris on 10 Nov 2016.

Même s’il a quitté sa fonction de vice-président de l’association 13 Onze 15 : fraternité et vérité, la voix d’Emmanuel Domenach continue de porter. Il ne s’est donc pas privé de dire ce qu’il pensait de la dernière sortie de Donald Trump au sujet des attentats de Paris de novembre 2015. Sa formule est lapidaire. “Cher Donald Trump, va te faire f… (tu peux utiliser une arme si tu veux)”, a-t-il écrit en anglais, sur Twitter, samedi 5 mai.

Aurelia Gilbert, elle aussi rescapée du Bataclan, s’est directement adressée à la déléguée interministérielle à l’aide aux victimes. “Plutôt que me donner une médaille, pourriez-vous demander à @francediplo d’exiger des excuses de @realDonaldTrump?”, lui a-t-elle demandé sur Twitter.

Lors d’un discours à la convention de la NRA (National Rifle Association), vendredi 4 mai, Donald Trump a de nouveau utilisé les attentats de Paris pour justifier sa politique sur les armes à feu : il reste opposé à une législation plus restricte sur le port d’armes aux Etats-Unis. “Personne n’a d’arme à Paris et on se souvient tous des 130 personnes [tuées] et du nombre énorme de personnes horriblement, horriblement blessées”, a-t-il déclaré à Dallas (Texas), devant le lobby des armes aux Etats-Unis.

Le président américain ne s’est pas contenté de mots, il a aussi mimé avec les mains le massacre.

Ils les ont exécutés, l’un après l’autre. Boom. Viens ici. Boom. Viens ici. Les survivants ont dit que ça a duré une éternité. Mais si un employé, si quelqu’un dans cette salle avait une arme, les terroristes se seraient enfuis ou seraient morts. Ça aurait été une tout autre histoire.Donald Trumplors de la convention annuelle de la NRA

Contacté par nos confrères du HuffPost, Philippe Duperron, l’actuel président de l’association 13 Onze 15 : fraternité et vérité, demande “une réaction officielle de la part de la diplomatie française”.

Notre réaction, c’est d’abord du dégoût face à des clowneries inacceptables.Philippe Duperronau Huffington Post

François Hollande dénonce les “dérapages verbaux inacceptables, insupportables” de Donald Trump sur le Bataclan.

Holland denounces Trump’s unacceptable “verbal diatribes” about the Bataclan. 

“Je savais qu’il était capable de beaucoup de débordements, de dérapages et d’insultes. Mais là une étape a été franchie”, a réagi l’ancien président de la République au sujet de Donald Trump.

François Hollande dénonce les \"dérapages verbaux insupportables\" de Donald Trump.
François Hollande dénonce les “dérapages verbaux insupportables” de Donald Trump. (LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP)

Président de la République au moment des attentats du 13-Novembre, François Hollande a vivement réagi dimanche 6 mai aux propos de Donald Trump sur le Bataclan. “Les dérapages verbaux, la gesticulation de Donald Trump sont inacceptables, insupportables“, assène l’ancien chef d’État.

Cela ajoute de l’indécence à l’indélicatesse vis-à-vis des victimes“, a-t-il poursuivi. François Hollande ajoute ne pas pouvoir “accepter pour les victimes et pour la France qu’il puisse y avoir ce type de comportement et de dérapage de la part du président des Etats-Unis“.

Il y a une attaque verbale par rapport à ce qui a été un attentat en France et au comportement de la police lorsqu’elle a été confrontée à cette agressionFrançois Hollandefranceinfo

Le comportement de Donald Trump pointé du doigt

François Hollande reproche à Donald Trump ce nouveau dérapage. “Je savais qu’il était capable de beaucoup de débordements, de dérapages et d’insultes. Mais là une étape a été franchie“, considère l’ancien président de la République.

Nous sommes amis avec le peuple américain, mais il est difficile de l’être encore avec Donald TrumpFrançois Hollandefranceinfo

Il n’est pas possible d’avoir la moindre relation d’amitié avec Donald Trump“, tranche même François Hollande. “Nous avons là tout ce que Donald Trump peut, dans certains cas, avoir comme comportement“.

Pas de réaction d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron n’a pas réagi aux propos polémiques de Donald Trump. “Je n’ai pas à juger du comportement de la France, la France a réagi. Il s’agit d’abord du comportement de Donald Trump“, indique François Hollande. “Moi j’ai considéré que c’était à moi de le faire compte tenu de ce qui s’était passé le 13 novembre, compte tenu de mes responsabilités à ce moment-là et de la douleur des victimes“, a-t-il ajouté.

Indignation générale de la classe politique

Les propos polémiques de Donald Trump sur les attentats du 13-Novembre à Paris et Saint-Denis, qui a osé mimer la prise d’otages au Bataclan, continuent de provoquer la colère de la classe politique française.

Dans un communiqué publié samedi, le ministère des Affaires étrangères indique que “la France exprime sa ferme désapprobation des propos du président Trump au sujet des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et demande le respect de la mémoire des victimes des attentats du 13 Novembre“. Les propos du président américain ont également suscité l’indignation des victimes des attentats du 13-Novembre. Plusieurs ont réagi sur les réseaux sociaux.

About bill

Worked in the technical / engineering area as a Science Laboratory Technician and as an Aeronautics Engineer. The artistic side involves writing under the nom de plume of Billy Olsenn, his recently written play 'A Case of Wine' was staged by the players group Straight Make-Up at the 2012 Birr one act drama festival. It's next staging was in the one act circuit is in Cavan, at Maudebawn on Sat 10 Nov 2012. Then it was performed in the Bray, Co.Wicklow at the very popular one act festival in January 2013. Next play is FEAR. A dark tale about revenge on the cruel death of two pensioners by young thugs. Neighbours hatch a devious and dangerous plan to exact old-style revenge. Bill is a member of the Drama League of Ireland and his plays have been critically vetted and certified as original pieces of work by the DLI. Another literary project is that of commemoration of an aircraft crash on Djouce mountain in Wicklow in 1946. Bill wrote articles for the 50th, 60th and most recently the 70th anniversary, (12 Aug 2016) all were published in the Wicklow Times and ensured the survivors of the crash, all French Girl Guides, were not forgotten. Articles reproduced on this website. But mostly this site gives a more general European and specific French slant on popular and not so popular articles of French news, translated to English by the author. Each article is translated on a paragraph by paragraph basis so easy to read in either language and even possible to improve either language by comparison of the short English and French paragraphs. Amusez vous bien. The author is currently writing an easy to read technical aviation book centered around the Fokker 50. Another interest is that dealt with in another of Bill's websites www.realnamara.net, a Statue of the mother of God, Mary. It was erected in 1972 in Dublin, at the end of the Bull Wall near Clontarf, and my grandfather William Nelson, was the main instigator of that project. I give talks on the history of the statue and my grandfather's adventurous and dangerous life at sea. Technical assistance with each website is by J O'N.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.