Bears in France

CARTE. Pyrénées : dans quelles zones l’ours est-il le plus présent ?

Depuis le 1er janvier 2017, 871 indices de présence d’ours ont été confirmés dans les Pyrénées, en France et en Espagne. Il y en a 85 pour la seule commune de Melles, en Haute-Garonne.

Ours, où es-tu ? Quatorze ans après la mort de Canelle, la dernière ourse pyrénéenne, et alors qu’une manifestation pour protester contre sa réintroduction voulue par Nicolas Hulot est prévue lundi 30 avril à Pau (Pyrénées-Atlantique), il y aurait à l’heure actuelle une quarantaine d’ours brun dans le massif des Pyrénées. Pour suivre la population ursine dans ces zones montagneuses, à cheval entre l’Espagne et la France, les scientifiques disposent de différents outils et méthodes. Suivi GPS, vidéos et photos enregistrées automatiquement, observations visuelles directes et traces en tout genre sont autant d’indices qui permettent de confirmer la présence d’un ours.

Tous ces indices sont recensés par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) de la région Occitanie. Pour visualiser le territoire des ours, nous avons représenté ces données dans une carte où nous avons comptabilisé le nombre total d’indices par commune dans les zones observées, en France comme en Espagne, entre le 1er janvier 2017 et le 24 avril 2018. Naviguez dans notre carte ou utilisez notre moteur de recherche situé en dessous pour connaître le détail des indices dans ce secteur.

Nombre d’indices de présence d’ours
  • Plus de 70

  • Entre 40 et 70

  • Entre 30 et 40

  • Entre 20 et 30

  • Entre 10 et 20

  • Moins de 10

Source : Dreal Occitanie

Cadavres de brebis, arbres griffés et crottes

Le suivi le plus efficace repose sur la localisation GPS de certains individus. L’ours Goiat, originaire de Slovénie et introduit en Catalogne en 2016, fait par exemple l’objet d’un suivi précis qui repose sur un collier émetteur indiquant sa position. Mais tous les individus ne sont pas équipés ainsi et d’autres systèmes ont été mis en place pour les étudier.

Les scientifiques ont ainsi disposé un certain nombre de caméras sur le territoire des ours, qui se déclenchent automatiquement à leur passage. Ce système présente néanmois un inconvénient souligne Jean-Jacques Camarra, responsable du réseau Ours brun (ROB) auprès de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) : “Parfois, on ne peut pas identifier l’animal parce qu’il se présente un peu de travers. Nous n’avons pas les éléments nécessaires, notamment la hauteur au garrot.

Une autre méthode consiste à analyser les traces laissées par les ours sur le terrain. Poils, crottes, arbres griffés ou cadavres de brebis sont autant d’indices qui permettent de confirmer, ou non, la présence d’un ours. Ces traces sont parfois signalées par des promeneurs, amateurs ou non de plantigrades, via un système de répondeur téléphonique où ils laissent leurs observations. Elles sont alors analysées par les experts pour en déterminer la validité.

About bill

Worked in the technical / engineering area as a Science Laboratory Technician and as an Aeronautics Engineer. The artistic side involves writing under the nom de plume of Billy Olsenn, his recently written play 'A Case of Wine' was staged by the players group Straight Make-Up at the 2012 Birr one act drama festival. It's next staging was in the one act circuit is in Cavan, at Maudebawn on Sat 10 Nov 2012. Then it was performed in the Bray, Co.Wicklow at the very popular one act festival in January 2013. Next play is FEAR. A dark tale about revenge on the cruel death of two pensioners by young thugs. Neighbours hatch a devious and dangerous plan to exact old-style revenge. Bill is a member of the Drama League of Ireland and his plays have been critically vetted and certified as original pieces of work by the DLI. Another literary project is that of commemoration of an aircraft crash on Djouce mountain in Wicklow in 1946. Bill wrote articles for the 50th, 60th and most recently the 70th anniversary, (12 Aug 2016) all were published in the Wicklow Times and ensured the survivors of the crash, all French Girl Guides, were not forgotten. Articles reproduced on this website. But mostly this site gives a more general European and specific French slant on popular and not so popular articles of French news, translated to English by the author. Each article is translated on a paragraph by paragraph basis so easy to read in either language and even possible to improve either language by comparison of the short English and French paragraphs. Amusez vous bien. The author is currently writing an easy to read technical aviation book centered around the Fokker 50. Another interest is that dealt with in another of Bill's websites www.realnamara.net, a Statue of the mother of God, Mary. It was erected in 1972 in Dublin, at the end of the Bull Wall near Clontarf, and my grandfather William Nelson, was the main instigator of that project. I give talks on the history of the statue and my grandfather's adventurous and dangerous life at sea. Technical assistance with each website is by J O'N.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.